manif cahors 17 avril 2011   Même si François Hollande assure qu'il refusera l'autorisation de permis de recherche de gaz de schiste, les opposants restent sur le qui-vive.
Le collectif «Non aux gaz de schistes Ouest Aveyron» reste sur le qui-vive. Et ce en dépit de l'annonce faire par le président de la République, François Hollande, lors de la conférence environnementale, de l'annulation de sept demandes de permis, dont ceux de Beaumont-de-Lomagne et de Cahors, concernant trois cantons du pays Villefranchois (Villefranche, Villeneuve d'Aveyron et Najac)....
La suite de l'article de "La Dépêche du Midi"

Retour à l'accueil