secheresse.jpg

Les Etat-Unis connaissent leur pire sécherresse, plus de 30% des récoltes sont perdues.

Du Texas au Collorado en passant par la Pensylvanie. Les agriculteurs et les opposant à la fracturation hydrolique cherchent de l'aide pour repousser l'industrie du forage. Car les stations d'épurations ne sont pas adaptées et une grande partie de l'eau utilisée dans les forages et stockée dans des bassins de rétentrion ou réinjectée (camoufflée) dans les sous-sols.

La pénurie de pluie, le manque d'eau recyclée et la réduction de l'utilisation ne suffisent plus.

La sécheresse qui frappe le centre des Etats-Unis, la plus longue dans le pays depuis 1956, va continuer à affecter les récoltes de maïs et de soja au cours des sept à dix prochains jours, a affirmé lundi un météorologue.

La majorité des analystes s'attendent à ce que le département américain de l'Agriculture signale une nouvelle dégradation des plants de maïs, dont les Etats-Unis sont le premier producteur mondial.

Selon les derniers rapports, les conditions respectives des plants de maïs et de soja se sont déjà dégradées à leur niveau le plus médiocre depuis la précédente sécheresse américaine, en 1988.

La manque de pluie assèche également les voies navigables et compromet le transport fluvial de denrées vers les ports du golfe du Mexique, à partir desquelles elles doivent ensuite être exportées.

IEA (Agence Internationale de l'énergie) pour sa part prétend que la sécherresse aux Etat-Unis n'aura probablement aucun impact sur l'extraction des gaz de schiste.

Le minstre français de l'agriculture Stéphane Le Foll pourrait convoqué prochainement le forum de réaction rapide mis en place par le G20 pour éviter la hausse des prix et soulager les tensions. 

 

 

Retour à l'accueil