Madame, Monsieur,


Par votre courriel, vous avez tenu à attirer mon attention sur lapropositionde loi visant à interdire l’exploration et l’exploitation des minesd’hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique et àabrogerles permis exclusifs de recherche comportant des projets ayant recoursà cettetechnique. Je vous en remercie.

 

Je partage vospréoccupations. LeGroupe socialiste du Sénat est opposé à l'exploration et àl'exploitation degaz et huiles de schiste en France dans la mesure où l'exploration etl'exploitation de ces hydrocarbures de roche-mère comportent denombreuxrisques environnementaux et sanitaires. C'est en ce sens qu'il a déposéen marsdernier une proposition de loi visant à interdire l'exploration etl'exploitation des hydrocarbures de schiste. La même proposition a étédéposéepar les députés socialistes à l'Assemblée Nationale.

 

Bien que déposée plustard quecelles de parlementaires de l'opposition, c'est la proposition de loidéposéepar M. Christian JACOB qui a été examinée en séance publique au Sénatle 1erjuin. Cette proposition vise uniquement à interdire le recours à latechniquede fracturation hydraulique de la roche. Autrement dit, l’explorationet l’exploitationde gaz de schiste demeure autorisée en France, du moment que lestitulaires depermis utilisent d’autres techniques - ce que nous refusons.

 

C'est doncl'interdiction totalede l'exploration et de l'exploitation de gaz et huiles de schiste quenousavons défendu lors de la séance du 1er juin dernier.

 

En vous remerciantpour votreengagement, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expressionde messalutations distinguées.


Roland Ries


Sénateur du Bas-Rhin et Maire de Strasbourg

 

Palais du Luxembourg

15, rue de Vaugirard

75 291 Paris Cedex 06

 

Retour à l'accueil