invitation.jpg

 

L'eau , bien commun de l'humanité

 

 

Indispensable à la vie, on ne saurait la  traiter comme une marchandise ordinaire.

 

En France, 3 grandes multinationales se partagent 8O% du marché de l’eau (Véolia, Ondéo-Suez, Saur-Bouygues). 

Leur objectif : des profits maximum pour leurs actionnaires. 

 

Ces profits majorent de  20 à 25% les factures des usagers devenus « clients ».  

 

En régie publique, pas de dividendes à prélever, les excédents dégagés servent à entretenir  le  réseau et à répondre aux besoins des usagers.

 

 

En débat ce 2 février :  Pourquoi et comment reconstruire un véritable service public de l'eau au plan local ?

CartonInvitationAMARD.jpg


Retour à l'accueil