Image 188


Un reportage de France 3 Rhône Alpes diffusé le 3 juillet confirme les craintes des opposants à l'exploitation des gaz et huile de roche en Ardèche: le terme "fracturation hydraulique" qui, seul, conditionnait la non -exploration potentiellement nocive pour l'environnement de ces énergies fossiles, a simplement été remplacé par l'expression anodine de "fracturation conventionnelle".

 

Voici comment une loi votée en mai au Parlement peut être détournée en septembre....mais les élus et les habitants des petites communes du sud Ardèche veillent et restent mobilisés. C'est une vidéo de "nialaniala 34".

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sNUjNFfbxcY

 

 

Retour à l'accueil