Forage-Benac 7886
Ce titre vous rappelle peut-être quelque chose : c'était le titre de mon intervention du 14 novembre sur ce blog.
En feuilletant la presse ce matin, je retrouve dans le journal DNA (Les Dernières Nouvelles d'Alsace) le même titre 10 jours plus tard et qui confirme ma vision première, à savoir NON LE GAZ de SCHISTE, ce n'est PAS FINI....

En effet, ce 14 novembre, le Sénat a demandé à l'OPECST (Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques) d'effectuer une étude sur les techniques alternatives à la fracturation hydraulique 'pour l'exploitation des gaz et huiles de schiste) .

Ceci signifie bien que le gouvernement n'a pas renoncé à exploiter cette énergie que nous devons continuer à combattre, notamment par rapport à la pollution de l'eau et au dégât causé par le CO2 émanant d'une telle exploitation.
Lire l'article d'Aude GAMBET, paru le 24/11/2102 dans les DNA  et diffuser autour de vous que :

  • NON, le gaz de schiste ne crée pas des emplois.
  • NON, le gaz de schiste ne confère pas l’indépendance énergétique.
  • NON, le gaz de schiste ne fait pas baisser les factures de chauffage
  • NON, le gaz de schiste ne relance pas la croissance.
  • NON, le gaz de schiste ne permet pas la réindustrialisation
  • NON, le gaz de schiste, ce n’est pas la prospérité retrouvée pour des générations
  • NON, le gaz de schiste n'est pas un don de Dieu
  • NON, la fracturation hydraulique n'a pas été utilisé à Lacq

 

Retour à l'accueil