le-president-francais-francois-hollande.jpg

 

Des membres des collectifs Varois ont été reçus par François Hollande à l'occasion de son séjour à Bormes-les-Mimosas.

 Il semblerait que le président ait été à l'écoute et les ait rejoints sur certains points.

Parmis les points évoqués, la délégation a obtenu que leurs collectifs citoyens soient représentés lors de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre 2012.

François Holland n'a pas changé  d'opinion et à réitéré sa position sur le sujet.

Ainsi le Président rappel l'interdiction de la technique de la "fracturation hydraulique". mais ne semble pas avoir changé sa décision sur la recherche comme il l'avait signalé le 29 février 2012  sur RTL.

Rappel : alors candidat socialiste à la Présidentielle Mr holland avait dit "pour l'instant il n'était pas question de l'exploiter en France, mais il ne faut jamais rien écarter, surtout si des recherches démontrent qu'on peut obtenir ce gaz sans nuire à la nature, une nouvelle énergie qui viendrait concurrencer le pétrole serait la bienvenue. ".

Les membres ont ainsi mis en évidence l'ambiguité de la commission scientifique.

Le Var est concerné par le permis d'exploration dit de Brignoles qui couvre 6 785 km2, soit les trois quarts du département.

http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/francois-hollande-ne-ferme-pas-la-porte-au-gaz-de-schiste-7744463921

Les députés pour et contre la loi du 11 mai 2011

Yan Daluzeau, porte-parole d'un collectif varois d'opposants au gaz de schiste, s'est dit "rassuré" par cette entrevue avec François Hollande. Témoignant au micro de France Info, il souligne également que le gouvernement prévoit une refonte du code minier dans les prochaines semaines et que pour le Président de la République il n'y aurait pas d'exploitation "tant qu'il n'y aurait pas de techniques sûres". 

Lecture
Partager
 

La satisfaction d'Yvan Daluzeau, porte-parole des opposants au gaz de schiste reçus par François Hollande  

 

 

Retour à l'accueil